L’utilisation des services cloud connaissent une croissance ainsi que les attaques informatiques les ciblent

Toutes les infrastructures informatiques ont subi ou continuent de subir la fougue des cybercriminels.

Et cela sous l’impulsion de la pandémie du coronavirus. Du côté des services cloud, il faut monter les attaques contre les infrastructures ont connu un bond de plus de 1350 %. La cause principale de cette augmentation sont des actes de cybermalveillance vis-à-vis du cloud qui est dû à l’explosion du télétravail.  En effet, à l’instar de plusieurs autres outils de collaboration à distance, le cloud a été beaucoup sollicité par ces derniers, pour divers besoins, en particulier du côté des entreprises, qui ont initié un basculement à se précipiter vers la collaboration à distance.

Cet article va aussi vous intéresser : Les tendances et les prévisions du marché les applications de protection du Cloud 2019 – 2024

À cause des mesures de restriction, le confinement général en particulier, les entreprises n’ont eu d’autre choix que de s’adapter. Une situation sans précédent, où les entreprises ont adopté, comme cela n’a jamais été auparavant, plusieurs services luu permettant d’assurer leur collaboration même à distance. Des outils qui en majorité, sont basés sur les services Cloud. On fait allusion notamment à Office 365, Slack ou encore les célèbres applications de vidéoconférence tel que Microsoft Teams et Zoom.

Selon un rapport produit par la société américaine de cybersécurité McAfee, les pirates informatiques, ont tenté à plusieurs reprises d’usurper les identifiants utilisés par les collaborateurs sur ces différents services. Des tentatives qui n’ont fait que croître jusqu’aujourd’hui. En analysant des informations recueillies depuis le mois de janvier jusqu’au mois d’avril, sur l’utilisation des services cloud auprès d’une trentaine de millions d’entreprises, grâce à sa plateforme de surveillance MVISION Cloud, la société de sécurité informatique américaine estime que l’usage des services cloud a connu une croissance de 5 % dans tous les secteurs d’activités. Un chiffre généraliste car certains secteurs ont connu une augmentation plus conséquente que d’autres. Par exemple, le secteur de l’éducation et de l’industrie manufacturière ont observé tous deux, un bond de près de 114 % chacun. Il a été observé des 2 côtés une utilisation plus accrue des solutions de vidéoconférence et autres outils de collaboration à distance.

Par ailleurs, concernant la plate-forme de collaboration à distance et autres outils, le temps que Microsoft teams a connu 300 % de croissance. Du côté de Cisco WebEx, il a été observé un usage de plus de 600 % de ses services. Quant à Zoom et Slack, et ont respectivement connu une augmentation de l’utilisation de leur service à hauteur de 350 % et 200 % respectivement. bien sûr ce sont les secteurs de l’éducation et de l’industrie manufacturière qui ont été les plus gros clients.

L’augmentation non négligeable de ces services, a été aussi la cause d’un intérêt très marqué du côté de la cybercriminalité. En effet, les collaborateurs, dans la dynamique de télétravail se sont beaucoup servis de terminaux qui ne sont pas adaptés pour la circonstance. McAfee a observé une augmentation de l’utilisation de terminaux non homologué sur le compte des entreprises à travers le cloud. « Il n’y a aucun moyen de récupérer les données sensibles d’un appareil non géré, donc cet accès accru pourrait entraîner des pertes de données si les équipes de sécurité ne contrôlent pas l’accès au cloud de chaque appareil » note la société de cybersécurité.

En outre, le rapport de McAfee fait état, d’une augmentation du nombre des menaces externes hauteur de 630 % seulement durant la période du confinement, c’est-à-dire lors de l’utilisation massive des plateformes de collaboration à distance. Ce qui fait en tout 2 mois. À ce niveau les actions de cybermalveillance se distingue en deux catégories. D’un côté les tentatives de connexions frauduleuses et de l’autre côté, les accès suspects. La menace cybernétique a été beaucoup plus observé au niveau du secteur de l’éducation des transports de la logistique et même des institutions gouvernementales et sanitaires. « Dans ces secteurs, l’augmentation des menaces a atteint 1 350 %. Viennent ensuite le secteur de l’éducation, avec 1 114 % ; celui des institutions gouvernementales, avec 773 % ; celui de l’industrie manufacturière, avec 679 % ; celui des services financiers avec 571 % et enfin celui de l’énergie, avec 472 %. » pouvait-on lire dans le rapport.

Les 10 pays, qui selon l’analyse des adresses IP recueillies par McAfee, se présentent comme étant les sources principales des cyberattaques initiées contre les contre Cloud sont : la Chine, les États-Unis, la Thaïlande, le Brésil, la Russie, la Nouvelle-Calédonie, le Vietnam, le Mexique, le Laos et l’Inde. Lorsqu’il s’agit des cibles du secteur des finances, les chercheurs de McAfee ont noté : « On constate souvent que ces attaques ciblées sont menées depuis la Chine, l’Iran ou la Russie ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage