Samsung bloqué par Alibaba et Tencent

Depuis la découverte de la faille de sécurité sur son système des sécurisation biométrique par lecture d’empreinte digitale, le géant Coréen a été bloqué par plusieurs institutions financières en particulier, les deux géants chinois Alibaba et Tencent.

Malgré les correctifs de sécurité apportés par Samsung sur ces lecteurs d’empreintes digitales qui présentaient une certaine vulnérabilité, les institutions chinoises en particulier 2 géants du paiement en ligne tels que WePay et Alipay, ainsi qu’une institution bancaire, la banque de Chine n’ont pas voulu prendre de risques. de ce fait ils ont tout simplement bloqués les systèmes d’authentification pour le paiement en ligne via le service de Samsung.

Cet article va aussi vous intéresser : Faille de sécurité dans le lecteur d’empreintes digitales de Samsung S10

Notons par ailleurs que les Chinois c’est-à-dire Alibaba et Tencent représentent à eux seuls 90 % des paiement mobile dans le marché local chinois et en désactivant les mode de paiement via le service de confirmation d’empreinte digitale de Samsung, pour le Galaxy s10 et et le Galaxy Note 10, il n’est pas à douter que cela est une grosse perte pour la firme coréenne.

Le lundi dernier, la plateforme WePay qui est une filiale du groupe Tencent, a procédé à la désactivation pour les modèles de Samsung concernés par la faille de sécurité. Il a été immédiatement suivi par Alipay, la structure de paiement en ligne mobile très populaire en Chine détenu par Ant financial, société soutenue par le géant Alibaba. Et cela a continué à toucher d’autres établissements comme la banque de Chine tu n’as pas elle aussi hésité à s’en défaire.

Samsung avait annoncé depuis un certain moment un patch de sécurité pour combler le problème, et que ça ces smartphones avaient commencé à recevoir des correctifs de sécurité. Cela n’a pas du tout bloqué les décisions de ses structures à mettre fin à l’outil de paiement Samsung. Il faut avouer que depuis un moment la société coréenne essaie de rassurer l’ensemble de ses utilisateurs pour éviter que ce problème ne soit dramatisé au plus haut point. « Samsung Electronics prend la sécurité des produits très au sérieux et veillera à renforcer la sécurité par l’amélioration continue et les mises à jour pour améliorer les fonctions d’authentification biométrique. » déclarait sa société.

mais d’un autre côté la réaction des institutions financières de la Chine est compréhensible. En effet la sécurisation des transactions mobiles présentes un enjeu très capitale pour la Chine. En fait, près de la moitié de la population Chinoise utilise le mode de paiement, qu’il soit en ligne ou hors ligne, les smartphones sont essentiels pour les transactions financières dans ce pays. Déjà en juin de cette année il était très nombreux, près de 600 millions d’utilisateurs de smartphones qui utilisent leurs terminaux pour effectuer les transactions financières. Environ 38 millions de plus par rapport à l’an 2018 selon un rapport publié au China daily durant le mois de septembre de cette année, dans les chiffres proviennent en du China Internet Network Information Center (CNNIC). Le groupe d’Ali-Baba détient plus de 53 % des parts du marché dans le secteur du paiement mobile en Chine. Quant à Tencent, les part s’élève 40%.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage