TikTok vs l’administration Américaine : un sursis pour l’entreprise Chinoise

L’administration Américaine de Donald Trump aurait encore repoussé l’application du décret interdisant l’utilisation de l’application d’origine chinoise sur le territoire américain.

L’interdiction aura dû prendre effet à partir de jeudi minuit. Cependant, pour une quelconque raison l’administration Trump repousse cette date encore une fois.

Cet article va aussi vous intéresser : TikTok encore disponible aux Etats-Unis

À titre de rappel, application appartement au groupe chinois ByteDance est accusée depuis maintenant un bon moment de servir de point d’espionnage au profit du gouvernement de Pékin.

Le rapport de l’interdiction a été annoncé dans un communiqué publié par le département du commerce la journée du jeudi dernier. Il semblerait qu’elle : « ne prendra pas effet dans l’attente de nouveaux développements juridiques. » comme l’indique ledit communiqué. Le département de commerce répond ainsi à une décision rendue le 30 octobre dernier par un tribunal fédéral de Pennsylvanie à l’est des États-Unis. Cette décision fait suite à une saisine de justice de la part de Troie créateur de contenu du réseau social. À la suite la juge Wendy Beetlestone à formuler alors un empêchement en endroit de l’administration Trump pour ne pas que cette dernière empêche l’application chinoise d’être fournie par des services essentiels tels que l’hébergement. La juge du tribunal de Pennsylvanie haddock demander la suspension du décret présidentiel pris le 6 août dernier TikTok, qui le présentait comme une « menace à la sécurité nationale ».

La décision de la juge à été frappé par un appel du ministère Américain de la justice.

« Nous sommes impatients de parvenir à une solution qui réponde à leurs inquiétudes le réseau social de son côté dans un communiqué, publié après celui du département du Commerce. Il faut noter que TikTok a lui-même déposé tribunal de Washington une demande visant à fait suspendre le décret présidentiel. Le mardi dernier, le réseau social saisissait une cour d’appel de Washington. L’objectif était d’annuler un autre décret signé par le président américain Donald Trump le 14 août 2020. C’est à cet effet, une mesure qui contraignait la société mère de TikTok à vendre ses activités américaines dans un délai de 90 jours, sous peine d’être banni, au nom de la « sécurité nationale des États-Unis ». Le tribunal de son côté a donné un délai allant jusqu’au mois de décembre pour que chaque partie puisse présenter des documents justificatifs.

En pratique, il faut signifier que l’approche de Donald Trump concernant les accusations portées à l’application populaire ne sont pas encore suivies de preuves matérielles. Selon lui l’application collecterait les données des Américains pour les transmettre au gouvernement chinois dans des intentions d’espionnage.

Depuis sa défaite face à Joe Biden le démocrate, la question de TikTok n’a pas encore été abordée par son administration. Il se trouve que lui et son équipe sont occupés à contester les résultats des votes, en lançant des accusations de fraude au sans pour autant fournir encore des preuves. Cependant, le président américain sortant n’a pas manqué de signer ce jeudi un autre décret qui interdit aux Américains d’investir dans des entreprises chinoises, qui sont accusées d’avoir une relation avec les activités militaires de la Chine.

Pour le moment un accord a pu être trouvé entre différentes entreprises dont ByteDance, Oracle et Walmart, de sorte à répondre favorablement aux exigences de l’administration Trump. Si le groupe chinois est du moins partant avec cette initiative de s’unir avec ses deux entreprises américaines comme partenaires technologique et commercial, qu’ils auront tous de 20 % de l’entreprise, Il n’empêche qu’avant toutes conclusions il faudrait d’abord l’accord du gouvernement chinois. En effet Pékin n’est pas d’avis de laisser tomber la technologie TikTok entre les mains les Américains. En particulier l’algorithme développé par le réseau social qui permet d’afficher de manière précise des contenus qui pourraient intéresser les utilisateurs. La politique du gouvernement chinois en matière d’exportation de technologies est très restrictive. La Chine a même admis préféré perdre TikTok aux États-Unis que de le laisser tomber entre les mains des Américains.

Notons par ailleurs que TikTok est utilisé par près de 100 millions d’Américains et 700 millions à travers le monde entier.

En outre, avec l’élection de Joe Biden, le réseau social peut espérer une amélioration de cette situation, car comme on le sait Le démocrate ne partage pas beaucoup d’aspects de la politique de Donald Trump.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage