Un Super virus contre les appareils Apple

Des chercheurs de Google ont découvert un nouveau virus capable d’infecter votre téléphone portable en un clic sur une plate-forme numérique infectée.

Il vous suffit simplement de visiter le site et si vous avez une iPhone, ou un Mac, ce téléphone sera corrompu immédiatement et vos données seront à la merci du virus.

Cet article peut aussi vous intéresser : iPhone est vulnérable par son application iMessage

Que ce soit la géolocalisation, les photos, en passant par les messages ou d’autres données personnelles ce virus permet d’avoir accès à tout le contenu de votre terminal sans limite.

C’est dans la journée du 29 août c’est-à-dire avant-hier que les chercheurs de Google ont publié l’existence de ce virus qu’ils venaient de découvrir. Selon les chercheurs ce virus infecte particulièrement les appareils Apple. Dès l’instant que celui-ci accède au terminal en question, il relève à la fois 14 failles de sécurité dans les programmes qui composent ces machines. C’est totalement surprenant que cela a pu passer inaperçu aussi longtemps. En effet Les chercheurs de Google affirment que ce virus existe depuis maintenant 2 ans.

Il est vrai qu’Apple avait corrigé certaines failles de sécurité qui entrait en ligne de compte des effets du virus. Avant cette correction, le virus a été efficace durant tout ce temps. À l’époque on ne pouvait pas se protéger des impacts de ce virus. Aujourd’hui même si certains correctifs ont été activés, il n’empêche que d’autres vulnérabilités demeurent, permettant encore aux utilisateurs de ce virus de s’en prendre aux appareils Apple.

L’une de particularité de ce programme malveillant, ce qu’il permet de déchiffrer les messages interceptés via les conversations engagées par des logiciels de messagerie tel que WhatsApp iMessage ou encore GMail. Une des plus dangereuses fonctionnalités s’appréhende par le fait qu’il permet l’accès aux messages stockés dans le téléphone.

Dangereux parce que les messages stockés dans le téléphone sont sans protection et souvent concernent des informations assez personnelles. Par Ailleurs, il permettait aussi aux pirates informatiques d’accéder à la géolocalisation de l’appareil infecté, au répertoire téléphonique, la galerie photos et vidéos. Certaines données devinaient alors facile à dérober telles que les données de connexion ou des identifiants bancaires par exemple.

L’avantage c’est que ce virus peut-être éliminer par le seul fait de redémarrer son terminal infecté. Cependant il est très discret de plus, d’autres se réinfectaient à chaque fois qu’ils visitaient les sites Internet infectés par ce même virus.

À la question de savoir combien de personnes auraient pu être infectées par virus, un spécialiste de la sécurité affirme qu’une population entière aurait pu être infectée par ce virus. Car en plus d’être très discret, il était facilement utilisable et a été beaucoup plus utilisé durant ces 2 ans. On Compte alors une centaines de millions de personnes parmi les utilisateurs les appareils Apple.

Les sites web qui ont servi à diffuser le virus ont été découverts par les chercheurs de Google qui ont entrepris de mener un nettoyage avec l’aide des autorités. Pendant ce temps, il refuse de dire quels sont ces sites, les emplacements ainsi que leur thème. Ce qu’ils ont notifié c’est qu’il s’agit généralement de communauté de personnes bien déterminées.

Les chercheurs ont décidé de se pencher beaucoup plus sur la complexité du programme malveillant, au niveau de sa conception. Car il présente bien évidemment certains Contrastes. En plus de fonctionner comme un logiciel sophistiqué qui s’en prend à un système sécurisé, avec autant d’aisance, on se rend compte que le simple redémarrage du terminal le détruit, ce qui tue la beauté du travail.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage