49 millions de comptes Instagram mis à nue par un piratage

Les réseaux sociaux sont utiles mais sont généralement inconvenants c’est possible de nous créer pas mal de désagrément via ces nouvelles plateforme ludique.

Le plus marquant est les fuites de données personnelles. Dans la catégorie des fuites des données personnelles les plus extra, notons l’une des plus célèbres, celle qui a affecté plus de 49 millions d’abonnés d’Instagram.

Cet article vous intéressera aussi : Le géant Chinois Huawei serait impliqué dans une affaire de piratage en Afrique

À la seconde moitié l’année de 2018, plus de 49 millions des personnes à travers le monde ont vu leur informations divulguées est accessibles au grand public. Ils sont composés en partie des influenceurs, des célébrités, de vloggers, ainsi que de personnes ayant de la notoriété sur les réseaux sociaux. C’est un expert en sécurité informatique du nom Anurag Sen qui a découvert la faille et bien évidemment la divulgation des informations à caractère personnel.

Les informations divulguées étaient composées en tout, des données nominatives et non nominatives dont des noms, des adresses, les identifiants de connexion comme des noms d’utilisateur mais même des adresses mails. Si les fuites de données sont devenues des choses banales n’empêche que celle-ci a quand même marqué. Selon le site TechCrunch, les données publiées provenaient d’une firme spécialisée dans le marketing digital dénommée Chtrbox.

Cette société indienne avait à sa charge une base de données des utilisateurs de Instagram pour des activités de marketing. est-ce de l’imprudence, de la légende ou encore de l’incompétence ? On se le demande encore.

Les dirigeants d’Instagram alertés par cet événement avaient affirmé : « Nous examinons la question pour savoir si les données décrites y compris le courriel et les numéros de téléphone – proviennent d’Instagram ou d’autres sources […] nous enquêtons aussi avec Chtrbox pour comprendre d’où viennent ces données et comment elles sont devenues accessibles au public. » on prend quoi après cette déclaration que les données divulguées ne provenaient pas seulement de Instagram.

Si cela est dû à une erreur technique de la part des firmes concernées par la gestion des données personnelles de leurs abonnés, cela ne serait pas une première. Car en 2017 durant le mois de septembre une faille au niveau du système de partage des images avait aussi servi à un pirate informatique de dérober des informations liées à environ 6 millions de personnes abonnées sur le réseau Instagram. Sans oublier qu’en août 2018 des hackers ont réussi à prendre le contrôle de dizaines de milliers de compte par des manigances dont on ignore les objectifs jusqu’à présent.

La société Indienne n’a pas tardé de supprimer les données qui leurs a été dérobées et publiées.

Jusqu’à présent, les coupables de la fuite de données n’ont pas été retrouvés. Les pirates informatiques n’ont pas été identifiés et les enquêtes continuent toujours, à savoir si elles aboutiront un jour. Les dirigeants du réseau social quant eux ne seront pas apparemment inquiétés. Ce qui a quand même désolant car, ils ont quand même une part de responsabilité non négligeable dans cette affaire. On se demande jusqu’à quand les utilisateurs de réseaux sociaux pourront admettre de telle légèreté.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage