Les cyberattaques, un danger permanent pour toutes les entreprises en activité

La firme de cybersécurité Check Point Research a affirmé dans un rapport qu’aucune entreprise en activité n’est protégée à 100 % contre de potentielles attaques informatiques.

En effet selon une analyse menée au cours de l’année 2019, la firme s’est rendue compte que près de 28 % des sociétés dans le monde entier été de près ou de loin infectées par des botnets malveillants. 20 % de ces entreprises ont subi des attaques informatiques par des logiciels de rançonnage.

Cet article va aussi vous intéresser : Le manque de confiance entre entreprise et prestataire de service de sécurité est une vulnérabilité pour un système potentiellement compromis

Le rapport de cybersécurité produit par la société Checkpoint, spécialiste en sécurité informatique dans le monde, met en évidence la fragile sécurité dont dispose dans l’ensemble, des entreprises mondiales. Si aucune entreprise n’est en sécurité, c’est seulement parce que les stratégies utilisées par les pirates informatiques sont non seulement de plus en plus sophistiquées mais il s’avère qu’elles sont pour la plupart mal connues par les entreprises elle-même. Alors, Checkpoint va révéler dans son rapport les tendances qui accompagnent le plus souvent les attaques.

1- D’abord, les extracteurs de cryptomonnaie

Ces programmes informatiques sont de plus en plus dominant dans l’univers de la cyber malveillance. Si une diminution de leur activité a été observée durant l’année 2019, cela était sûrement dyu à une baisse de la valeur des monnaies cryptographiques. Cependant cela n’a pas empêché que près de 38 % des sociétés actives à travers le monde entier ont été infectées par ce genre de programmes extracteurs de crypto monnaies en seulement une année (2019), en comparaison de 37 % en 2018. Certes les extracteurs de cryptomonnaies sont moins dangereux pour les entreprises, cependant, ils génèrent des revenus importants pour les cybercriminels qui pourraient s’en servir pour des attaques plus dommageables encore.

2- L’accroissement continue des botnets

Comme il a été signifié plus haut, plus de 28 % des entreprises mondiales ont par des réseaux des zombies. En 2019 il a été observé une augmentation de l’usage de ces programmes malveillants de plus de 50 % par rapport à 2018. L’un des botnet le plus utilisé du moment n’est rien d’autre que Emotet, à cause de sa fonctionnalité qui permet de facilement diffuser d’autres programmes malveillants à travers des messages électroniques corrompues (spams). Mais il a été observé aussi une évolution certaine au niveau des réseaux de zombies de diffusion de mail à tendance de sextorsion.

3- La force de frappe des ransomwares en constante évolution

2019 a été dénommée l’année des ransomwares. Plus une entreprise prend moins de précautions, plus cette dernière est exposée à des attaques de plus en plus violentes. Ce fut notamment le cas avec plusieurs entreprises en 2019 qui ont malheureusement goûté à ce cocktail assez amer. Ce qu’il faut savoir, c’est que les pirates informatiques n’attaquent pas n’importe quelles entreprises et n’importe comment. En effet, ces derniers prennent le soin d’observer, d’étudier leur future victime dans l’optique de déceler chaque faille de sécurité, chaque vulnérabilité, chaque défaut humain. Ce qui fait que ces attaques ont tendance à réussir avec une facilité déconcertante à première vue. mais dans le fond ce sont des mois de travail que les pirates informatiques ont dû développer pour arriver au résultat. Il est temps maintenant de faire l’inverse de se préparer mais aussi d’anticiper des potentielles attaques de ce genre. Car, 2020 s’annonce mouvementée au niveau des programmes de rançonnage.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage