Les responsables de sécurité informatique en France face aux défis de la sécurité et de la performance des réseaux

Le rapport de Juniper Networks présenter très récemment sur une enquête réalisée sur le plan international portant sur les différents l’approche traditionnelle de la sécurité informatique de réseau.

Selon l’étude, le pratiquant la matière pose un véritable problème de conformité. D’un autre côté la question budgétaire reste toujours sensible. Avec le contexte de télétravail du au confinement de la population et le coronavirus, l’organisation du travail devient de plus en plus complexe.

Cet article va aussi vous intéresser : La question de la maintenance et de son adaptation

Il faut le fait par ailleurs que l’étude a porté sur l’interrogation de prêt de 1000 responsables Informatiques chargés de la sécurité de leurs organisations. Ayant un caractère mondiale, l’étude s’est réalisée en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Israël, en France, au Pays-Bas et aux États-Unis.

Suite à l’analyse de la société, on peut tout simplement noter que la sécurité informatique représente un véritable casse-tête pour toutes les organisations. Surtout dans un contexte où le télétravail représente une norme professionnelle assez risquée. « Cette situation est aggravée par des problèmes de performance réseau, une incapacité à mettre à niveau l’ensemble du réseau et des tâches quotidiennes de maintenance qui freinent l’innovation. A cela s’ajoute le fait que la sécurité est souvent perçue comme une ponction de ressources plutôt que comme un véritable avantage commercial. Pour surmonter ces défis, les responsables informatiques aspirent à une visibilité plus complète au sein du réseau. Cette dernière leur offrirait davantage d’informations contextualisées qui amélioreraient la rapidité des outils de sécurité, le niveau d’automatisation et faciliteraient l’application généralisée des politiques. En parallèle de l’augmentation des besoins, cette approche permettrait aux équipes d’identifier de manière constante et fiable les informations les plus utiles, tout en évitant des coûts additionnels et en libérant les équipes pour qu’elles puissent poursuivre des projets plus stratégiques. » mentionne Vanson Bourne, responsable de l’étude.

On peut retenir principalement de l’étude les points suivants :

• 97 % des répondants ont reconnu avoir été face à des défis permanents lors de la sécurisation du réseau de leur organisation ;

• 100% des décideurs informatiques en France ont estimé et avoir été confronté à ce genre de pression ;

• 89 % des responsables informatiques en France et 86 % au niveau mondial ont déclaré qu’il était nécessaire de rendre encore plus fiable la performance réseau de leur organisation. Surtout dans une situation où le travail à distance a connu un boom non négligeable ;

• 48 % des équipes informatiques françaises un consacré la moitié de leur temps à des efforts de maintenant le réseau, ce qui a constitué un frein non négligeable pour l’innovation ;

• 86 % des professionnels français et 87 % au niveau mondial admis qu’ils étaient à la recherche d’une solution de sécurité informatique pouvant leur permettre d’avoir une meilleure visibilité sur les applications existantes ainsi que pour réduire les faux positifs tout en améliorant les temps de réponse face aux attaques Informatiques ;

• 68 % des professionnels français et 63 % sur le plan mondial ne vois pas la cybersécurité comme étant un actif pour moi générer de la valeur mais plutôt comme un centre de dépense ;

• 91 % des responsables Informatiques français 95 % au niveau mondial affirme collaborer avec plusieurs fournisseurs des solutions de sécurité en vue d’atteindre leur objectif en matière de cybersécurité. On parle ici en moyenne de 4 fournisseurs par organisation en France et 500 points de vue mondiale.

Face à ce résultat, Samantha Madrid, Vice-président des affaires et de la stratégie de sécurité chez Juniper Networks commente : « Les décideurs informatiques en charge de la sécurité sont clairement convaincus que la sécurité des réseaux est extrêmement importante, et que les défaillances entraînent un risque croissant pour leur organisation. Pour moi, la statistique la plus convaincante est que 99 % d’entre eux (100 % en France) s’accordent pour dire qu’un réseau conscient des menaces* apporterait des avantages à leur organisation. Alors que les employés travaillent de manière plus décentralisée et que les menaces deviennent de plus en plus sophistiquées, les professionnels de la sécurité sont confrontés à de nouveaux défis qui exposent les entreprises à des risques encore plus importants qu’auparavant. Il faut aux entreprises des réseaux conscients des menaces qui apportent vitesse et agilité à la sécurité de l’entreprise. Ils doivent être associés à une stratégie de sécurité connectée permettant à tous les éléments du réseau de travailler ensemble pour fournir une visibilité et une capacité d’action accrues là où cela compte le plus. L’ancienne façon de penser la sécurité n’est plus suffisante pour les entreprises devant conjuguer avec une nouvelle normalité. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage