Mots de passe contre sécurité biométrique

Les mots de passe commencent peu à peu à perdre de leur superbe. Les experts en sécurité n’aiment plus vraiment les mots de passe.

Leurs réinitialisations est un des travaux les plus fastidieux qui soit. Sans oublier que pas mal de monde ne savent même pas définir un bon mot de passe.

Cet article peut aussi vous intéresser : Les failles des sécurités biométriques

Nous n’aimons pas que nos mots de passe soient trop compliqués donc soit on le fait simple, on le note quelque part on risque de l’égarer ou de le faire découvrir par quelqu’un d’autre.

Les pirates informatiques quant à eux raffolent les mots de passe car c’est la façon la plus simple pour s’introduire dans le système des personnes victimes de leurs manigances. Aussi, casser les mots de passe est l’une des leur activité favorite.

Mais aujourd’hui, plusieurs techniques se profilent pour voler la vedette aux mots de passe. D’abord, l’authentification à double facteur qui permet avec des applications de rendre subsidiaire l’usage de mot de passe.

Mais au-delà de tout ça, peu à peu, les codes se trouvent sur le chemin d’être détrônés par le corps humain. On parle alors de sécurité biométrique. Les smartphones sont les outils qui ont initiés cette avancée au niveau de la sécurité des terminaux. Avec le déverrouillage par empreintes digitales ou authentification par reconnaissance faciale ont développé le système de sécurité, en excluant pratiquement le mot de passe. Puis on se rend contre que poser son empreinte sur le lecteur est beaucoup plus ergonomique que taper des codes que souvent, il nous arrive même d’oublier. Rapprocher le téléphone de son visage pour authentification est encore plus aisé.

Ces nouvelles technologies de sécurité trouveront certainement leur apogée si on arrive à les inclure aux ordinateurs et à d’autres terminaux. La firme Microsoft travaille sur ce projet pour atteindre cet objectif : supprimer les mots de passe du système Windows 10 par combinaison de la technologie biométrique et l’authentification multifactorielle en passant par le système « Windows Hello ». Selon Microsoft, ce service est utilisé par plus de 47 millions d’individus.

En début d’année, une institution bancaire britannique avait dans son plan de développement, signifiée qu’elle était en train de tester un moyen d’accès via des données biométriques (empreintes) sous le système Windows Hello. L’agence de sécurité informatique britannique National Cyber Security Center avait de son côté annoncé que les institutions gouvernementales devraient être sous système Windows Hello for Business en suivant le déploiement de Windows 10.

Cependant, si l’utilisation des données biométriques dans notre sécurisation semble plus ergonomique, nous ne pouvons pas nier que cela présent un risque avéré. En effet, un mot de passe erroné peut être réinitialisé. Quoique cela soit ennuyeux, C’est possible. Mais quand est-il de notre empreinte digitale, de notre ADN qui eux sont permanents. Aussi, même si la sécurité biométrique est alléchante, avant de nous débarrasser définitivement du mot de passe à son profit, cela mérite plusieurs questionnements.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage