Plusieurs antivirus inutiles sur Android

La firme britannique « Comparitech » spécialisée dans la recherche technologique a publié une étude dans laquelle elle avait a mis vingt et un (21) logiciels antivirus à l’épreuve sur Android.

Ce test visait à évaluer leur performance active. Et le bilan est tout sauf brillant. 47% des 21 logiciels ont démontré largement leur inefficacité. Encore pire, huit (8) de ces appli s antivirus n’ont pas réussi à détecter un très dangereux malware et trois (3) d’entre eux sont l’objet de sérieux failles de sécurité mettant en péril les données de l’utilisateur.

Cet article va aussi vous intéresser : Le système d’exploitation des mobile Android piraté par « l’agent Smith »

21 antivirus qui ont été testés sont :

  • AegisLab Antivirus Free
  • Malware bytes Securit
  • Virus Cleaner
  • Anti-Malware
  • AVL Pro Antivirus & Security
  • APUS Security
  • Clean Virus
  • Antivirus
  • Booster Brainiacs
  • Antivirus System
  • BullGuard Mobile Security and Antivirus
  • Phone Cleaner
  • Comodo Free Antivirus
  • VPN and Mobile Security
  • Emsisoft Mobile Security
  • ESET Mobile Security & Antivirus
  • Dr.Capsule
  • Antivirus
  • Cleaner
  • Booster
  • Super Cleaner
  • NQ Mobile Security & Antivirus Free
  • Zemana Antivirus & Security
  • MalwareFox – Anti-Malware
  • CHOMAR Antivirus
  • dfndr security: antivirus
  • anti-hacking & cleaner
  • Privacy Lab Antivirus & Mobile Security
  • Webroot Business Security
  • VIPRE Mobile Security
  • V3 Mobile Security

Les trois logiciels les plus problématiques étaient « VIPRE Mobile » ; « BullGuard » et « AEGISLAB » ces derniers avaient des failles pouvant mettre en danger la confidentialité et la sécurité des usagers.

Notons que les éditeurs des trois (3) applications problématiques ont bien voulu travaillé sur des mises à jour avec la firme britannique Comparitech afin de pallier à ces problèmes.

En se penchant sur la question de performance, disons que plus du tiers de l’échantillon, donc huit (8) applications sur 21 n’a pas pu à détecter un dangereux malware utilisé pour le texte. Il s’agit entre autres de :

– AEGISLAB Antivirus Free

– Anti AVL Pro Antivirus & Security

– Brainiacs Antivirus System

– Fotoable Super Cleaner

– MalwareFox Anti-Malwar

– NQ Mobile Security & Antivirus Free

– Tap Technology Antivirus Mobile

– Zemana Antivirus & Security

Selon les chercheurs, N’importe quelle application antivirus Android devrait en principe pouvoir repérer et arrêter leur tentative d’infection. Ce n’était pas le cas de c’est huit là. La firme britannique explique que si les logiciels antivirus du système Android sont très mauvais. Cela s’explique par le fait Les développeurs d’applications préfèreraient alors faire des choses différentes de la concurrence en proposant d’autres fonctionnalités en plus la principale. De ce fait. Il ne se concentre pour pas leur véritable mission qui l’est la défense contre les malware.

Malheureusement, Les usagers ne remarquent même pas qu’ils ont installé un logiciel antivirus très peu efficace car de toute la manière, ce dernier reste vulnérable en cas d’attaque.

Cela nous interpelle quand on sait que suite au bilan de la structure «AV-Comparatives» sur les 250 applications de ce panel, seulement 80 ont réussi détecter au plus de 30% des menaces, et il y aurait 138 ont détecté moins de 30% des échantillons de l’application malware – des applications considérées comme risquées, et c’était le moins que l’on pouvait dire, inefficace ou pas fiables du tout.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage