Quand une vidéo devient la cause de votre piratage

Une simple vidéo permet de pirater des millions de smartphones Android.

Apparemment, il existerait une faille sur le sur le Framework du système Android media par lequel des pirates profiteraient pour corrompre les mobile sur Android.

Cet article va vous intéresser aussi : Le système d’exploitation des mobile Android piraté par « l’agent Smith »

Il est vrai que Google ait proposé un patch de sécurité depuis le début du mois de juillet cependant la menace demeure. Des millions de smartphones restent encore vulnérables à ce mal. Bon nombre il faut le noter, d’utilisateurs ignore la menace et n’ont pas mis à jour leurs système. Soit par défaut de connaissance de la faille ; soit pour l’indisponibilité du patch pour certains modèle de smartphone. D’autant plus qu’il y a un développeur qui propose des fichiers vidéo vérolés qui montrent cette faille en action.

Pour réussir le piratage, par cette voie, le pirate pousse sa victime à lire une vidéo dans laquelle il aurait placé un virus. Cette vidéo corrompu étant modifiée par le lecteur originel d’Android. Par cet fait, le pirate peut prendre le contrôle du téléphone. Dans ce contexte les utilisateurs sont invités à surveiller les irrégularités de leurs téléphones. Les smartphones infectés ont tendance à devenir lents à l’utilisation. Il augmente les l’utilisation de données internet. Certains paramétrages seront activés sans le consentement du détenteurs de smartphone. Aussi dès la disponibilité du patch de sécurité, Google incite tout les utilisateurs d Android de suivre les procédures de mise à niveau.

Marcin Kozlowski, un développeur Android a mis en ligne une démonstration de la faisabilité du concept (ce que les anglo-saxons appellent « proof of concept ») sur le site GitHub. Il proposerait sur son compte plusieurs fichiers qui pourraient provoquer le bug des smartphones Android. Ainsi que des explications détaillées… une compilation d’informations et d’astuces qui devrait faciliter la tâche de potentiels hackers souhaitant exploiter malheureusement cette faille pour injecter du code arbitraire sur des smartphones qu’ils cibleraient. Le blog The Hacker News note cependant que pour l’attaque ne fonctionne, il faut que le fichier vidéo soit ouvert tel qu’il est : les applications de messageries comme WhatsApp et Facebook Messenger compressent automatiquement les vidéos, ce qui a pour conséquences de distordre leur code malicieux.

Pour se protéger contre cette vulnérabilité, deux conseils sont données t à suivre au pied de la lettre : en premier lieu, il faut mettre à jour votre smartphone dès qu’un patch de sécurité sera disponible. A plus forte raison, s’il vous arrive de voir dans vos notifications que la mise à jour corrigera la faille servant au piratage (CVE-2019-2107). Le second conseil, c’est de ne jamais, en voulant, lire des vidéos de sources inconnues en dehors des applications de messagerie comme WhatsApp et Facebook Messenger.

Comme quoi les applications Android sont constamment mises à l’épreuve. Leur popularité, la cause de toutes ces attaques n’en pâti pas pour le moment. Google propose toujours des solutions pour sécuriser les mobiles de ses utilisateurs. Mais la meilleure protection vient de soit même. Les utilisateurs doivent adopter de bonnes pratiques.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage