Quelle place pour les logiciels de messagerie sécurisée pour l’avenir ?

Aujourd’hui il est essentiel de trouver un outil permettant de communiquer avec d’autres personnes sans que pour autant des oreilles indiscrètes puissent s’en saisir.

Depuis le scandale Snowden et Manning, tout le monde s’inquiète de savoir qui nous écoute, qui nous observe et qui sait quoi de ce qu’on fait surtout dans certains secteurs ou la confidentialité est plus que nécessaire.

Cet article va aussi vous intéresser : WhatsApp – Telegram… Quelle application de messagerie instantanée choisir ?

Cette question de confidentialité est régulièrement soulevée lors du Chaos Communication Congress (CCC), événement qui existe depuis maintenant 36 ans, organisé par un collectif de hackers d’origine allemande, du Chaos Computer Club.

Depuis maintenant un moment, on se rend compte que les applications de messagerie les plus populaires ont commencé à franchir un pas plus important en matière de confidentialité et de sécurité. On parle notamment de WhatsApp qui appartient à Facebook il faut le noter et aussi le Télégram.  Ces logiciels de messagerie ont développé une certaine fonctionnalité permettant de les classer aujourd’hui parmi les applications dont la sécurité est de plus en plus affirmée. À travers le fameux chiffrement de bout ton bout instauré par la majorité des applications de messagerie, on peut alors dire que nous nous tendons peut être vers une nouvelle ère. Cependant ne soyons pas trop pressés.

Parlons de chiffrement de bout en bout. Ce système dorénavant adopté par la majorité des services de messagerie permettre comme son nom l’indique de chiffrer les échanges empêchant ainsi toute personne étrangère de pouvoir non seulement les intercepter mais aussi de pouvoir les déchiffrer en cas interception. Cette méthode utilise des clés de chiffrement unique dont seuls l’émetteur et les destinataires peuvent les détenir. Ce qui bien sûr empêche en théorie même les éditeurs de ces applications d’avoir accès au contenus.

Cependant les choses ne sont pas aussi simple que ça et tous les problèmes ne vont pas se résoudre aussi facilement. En effet selon un chercheur en sécurité informatique du nom de Will Scott, le chiffrement de bout en bout n’est pas suffisant pour assurer une sécurité optimale dans les échanges. Selon ce dernier il serait possible de reconstituer certains messages quoique chiffrés par des méthodes assez simples et souvent même sophistiquées. Pour dire tout simplement que le chiffrement dont on parle ici n’est pas la solution parfaite. Mais ce n’est pas peine perdue car il serait dans un certain sens facile de résoudre tous les problèmes que cela poserait. Cependant, cela doit d’abord passer par la protection des métadonnées d’une transmission de message. En effet, elle concerne généralement certaines informations susceptibles de faciliter l’identification des personnes qui utilisent le service de messagerie par exemple, « Les heures auxquelles des messages sont envoyés peuvent très facilement révéler le fuseau horaire dans lequel vit l’expéditeur, par exemple », expliquait M. Scott.

Pour le spécialiste de la sécurité informatique, il ne sera pas possible d’améliorer la sécurité des services de messagerie sans un apport essentiel des utilisateurs eux-mêmes. En effet il a été observé qu’une majorité de personnes utilisent des services qui ne sont pas véritablement sécuriser.  « Pourquoi donc des gens continuent-ils d’utiliser Yahoo! Mail ? Le service n’a pas été mis à jour depuis dix ans, a eu plusieurs problèmes de sécurité majeurs, et on ne sait même plus vraiment à qui il appartient », s’étonnait l’un des créateurs de l’application Signal, Moxie Marlinspike.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage