Snapchat espionnerait-il ses utilisateurs ?

Durant le mois de mai dernier, il a été révélé que certains membres du personnel du réseau social ont utilisé leur position pour espionner les utilisateurs à des fins personnelles ou autres.

Apparemment l’application Snapchat dispose de certains programmes incorporés permettant d’accéder aux informations personnelles des utilisateurs et ses programmes sont utilisés par les membres du personnel même du réseau social à des fins non appropriées.

Cet article va aussi vous intéresser : Le code source de Snapchat a été piraté et publié sur la plate-forme GITHub

Dans un article publié par la plateforme Motherboard, plusieurs employés de Snapchat utiliseraient leur situation professionnelle, leurs privilèges pour utiliser les outils dont on parlait ci-dessus dans le but d’espionner le consommateur. Selon la source fournie pas la plateforme, le programme de Snapchat dénommée « SnapLion » fournirait des clés qui permettent d’accéder aux informations personnelles à utilisateur. C’est un programmes qui en principe avait été développé pour fournir des informations aux forces de l’ordre dans le cadre d’une application de la loi ou d’une assignation à comparaître respectant les règles. Cet accès s’est étendu et d’autres services ont été touchés par cela à l’occurrence « Customer Ops », un service de sécurité dans leur objectif est de lutter contre l’intimidation ou autre programme espion.

S’il faut connaître que d’un côté on ne peut pas se passer de ce genre de programme sur les applications de réseaux sociaux, vu son utilité pour la police ou encore pour les forces de l’ordre dans l’observation de l’ordre public et dans les enquêtes criminelles, il n’en demeure pas moins qu’il expose les utilisateurs au dérive de ceux qui tiennent ce genre d’outils entre leur main. La solution qui s’imposerait alors est d’exécuter une politique qui tend à contrôler les accès et les demandes qu’ils seront basés sur les demandes reçues.

Ce genre de pratique ne serait pas une première. Des anciens employés de Snapchat ou encore les employés actuels ont reconnu que certains d’entre eux avait déjà profitez de ces outils intégrés au réseau social pour espionner les utilisateurs à des fins peu convenables et sans qu’il ne y ait de motifs valables qui puissent justifier cela. De la sorte, les employés malséants ont pu accéder à des photos, à des vidéos et autres informations sur la position géographique des individus dont les numéros de téléphones, électroniques, qui était tous accessibles aux employés.

Les dirigeants du réseau social ont fait savoir qu’ils prennent très au sérieux l’affaire : « Nous conservons très peu de données utilisateur et nous disposons de politiques et de contrôles robustes pour limiter l’accès interne aux données dont nous disposons. Tout accès non autorisé est une violation flagrante des normes de conduite de la société et, si il est détecté, est immédiatement bloqué. ».

Pour dire que Snapchat a mis en place de très stricts contrôles qui vont réguler maintenant les accès aux données à tous les niveaux.

il est vrai qu’avoir autant de données sur des personnes à sa portée, il serait tentant d’en abuser. Snapchat n’est pas le seul réseau social qui a été confronté à un tel souci. En 2018 déjà, Facebook avait renvoyé un employé qui s’était permis d’utiliser des données des utilisateurs à des fins inappropriées.

Il est à demander à ses fournisseurs de solutions numériques d’être très vigilants quant à leurs employés. En effet, la vie privée la vie professionnelle la vie publique de leurs utilisateurs se trouve entre leur main. Ces informations sont très importantes et font ce qui fait la quintessence même de l’identité numérique.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage