Snapchat et soupçon de faille de sécurité, où en sommes-nous aujourd’hui

Durant la moitié de l’année 2019, des soupçons pesaient sur l’application Snapchat concernant l’existence de potentielle faille de sécurité.

À ce propos, les dirigeants du réseau social avaient vite essayer de réagir pour essayer d’endiguer la vague de soupçon qui grandissait. Apparement, il circulait une information selon laquelle des employés de la firme qui se permettaient d’utiliser les outils de Snapchat, dans le but d’entrée en possession de certaines informations personnelles des utilisateurs.

Cet article va aussi vous intéresser : Snapchat et la sécurité de vos Snaps : une hausse de sécurité à l’insu des utilisateurs ?

Des informations qui était stockées pour permettre usage en cas de nécessité. Cela concernait aussi certains Snaps enregistrés, qui devrait servir au développement de l’application. Parmi les données qui était semble-t-il abusé par les employés de Snapchat on pouvait trouver notamment les informations liées à la localisation telle que la position géographique ou des données GPS, des informations liées à l’identification des utilisateurs, les noms et prénoms, les noms d’utilisateurs et certaines informations sur le profil.

La société Américaine avait aussitôt réagi, essayant d’apporter quelques éclaircissements à l’affaire.

A cette époque, l’affaire avait été révélé par la plateforme Web Motherboard. On se fondant sur des sources assez proches du réseau social voir même des employés, il a été confirmé sur la plate-forme que les outils d’accès qui permettait de pouvoir utiliser les données personnelles avait été manier à mauvais escient par plusieurs employés de la société de divertissement. Et le système qui a été mise en pause pour cela se dénommait SnapLion. C’est un système qui permet dans un souci du respect de la loi, et dans un besoin d’assistance à l’utilisateur et de développement de l’application, d’accéder à des données assez sensible à ce dernier, ce malgré le credo de la société Snap inc, de mettre en avant sa visée de la conservation de la vie privée. L’affaire ayant explosée, il est clair que les employés de Snapchat n’est pas réellement cette ambition.

On sait que SnapLion a été créé par la société américaine de divertissement suite à une exigence des lois américaines relatives à la sécurité des données informatiques. Le but est de récolter plusieurs données d’utilisation pour les mettre au service de la justice américaine en cas de besoin, surtout quand une enquête est en cours. de la sorte plusieurs types de données pourront être disponible grâce à cette collecte parmi lesquels des données personnelles d’identification ( tel que les numéros de téléphone les noms et prénoms les adresses mail les noms d’utilisateur etc…), des données de localisation précise, et des Snaps sauvegardés dans l’application ou encore plus profondément dans les mémoires.

De plus, l’outil de collecte de Snapchat est utilisé dans la branche réservées aux « Spam et abus » de l’entreprise. Une autre branche nommée opération clientèle, dont l’objet est de combattre le harcèlement sur le réseau social concerné, pourquoi aussi avoir accès à cet outil, au même titre que la branche sécurité.

Selon une révélation faite par un employé à la plateforme Motherboard, SnapLion donnait les « Clés du Royaume », celui des données personnelles. mais cela ne veut pas dire que c’est par cet outil que les employés ont pu avoir accès aux données qu’ils utilisaient à leurs propres intention.

Snapchat de son côté a affirmé que la direction était au courant que certains de ses employés avaient un moment abusé de certaines informations personnelles des utilisateurs. mais que ce genre d’écart de conduite ne sont pas restés impunis ou ne resterons pas impunis. La firme finira même par ajouter ceci : « toute intrusion dans les données personnelles des utilisateurs par des personnes non autorisées est une violation des droits et seraient sanctionnés. »

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage