17 applications à éviter absolument sur Android

Récemment, il a été découvert par la société de cybersécurité BitDefender, sur le PlayStore de Google, 17 applications qui contiendraient des programmes malveillants à caractère publicitaire.

Il semblerait que pour réussi à échapper au système de contrôle imposé par l’ensemble du système, les éditeurs de ces applications ont utilisé des techniques assez softs aussi différents qu’efficaces.

Cet article va aussi vous intéresser : Les applications les plus populaires sont les plus risqués sur Android

Du côté de Google ces applications ont déjà été supprimées depuis longtemps du PlayStore. Aussi, il est recommandé aux utilisateurs qui les ont installé de s’en débarrasser le plus tôt possible sans ménagement.

Si on doit compter le programme malveillant qui pouvait espionner les messages provenant des comptes en ligne tels que Outlook, Gmail ou Facebook encore, le bal des logiciels corrompus n’est pas encore terminé dans la boutique d’applications de la firme de Mountain View. Disont, que le début de 2020 s’annonce mouvementé pour le Google PlayStore. Selon la firme de sécurité informatique BitDefender, les applications corrompues comptabilisent en tout 500 000 téléchargements.

Mais comment ont-elles fait pour passer aussi longtemps inaperçues ? Et quel est leur impact une fois installées et déployées dans le smartphone de leur victime. En clair, sinon les experts qui ont découvert ces programmes malveillants, il est dit qu’elles procèdent en envoyant de manière continue des publicités sous forme de spams dans le but d’acculer le système infecté et le rendre inutilisable à partir d’un certain moment. Les chercheurs de BitDefender ajoute que pour permettre à leurs applications de passer inaperçues malgré leur caractère vérolé, les éditeurs de ces programmes ont fait preuve d’une certaine ingéniosité qui ont rendu presque indétectable la supercherie, trompant ainsi la vigilance de Google. Tout d’abord, les programmes malveillants ne s’activaient qu’au bout de 48 heures après l’installation définitif sur le smartphone.

Ensuite, les spams publicitaires se déclenchaient de manière aléatoire pour ne pas permettre de déterminer une certaine progression. Enfin, le code des programmes malveillants était réparti dans plusieurs fichiers en s’assurant que celui-ci soit conforme aux règles établies par le google play store. ce qui rend ses applications légitimes au regard système de sécurité. Par ailleurs, en cas de détection de l’application par le play protect de Google, l’envoi des spams est automatiquement interrompu. Si le danger est écarté sur le PlayStore de Google qui ayant supprimé ses applications vérolées, Il faudrait s’assurer que ceux qui les ont téléchargé s’en débarrassent. « Bien qu’elles ne soient pas malveillantes en soi, les tactiques utilisées par les pirates pour s’introduire clandestinement sur le Google Play Store et esquiver les systèmes de protection de Google sont traditionnellement associées à des malwares.

Attendre 48 heures pour agir afin de dissimuler la présence du logiciel malveillant sur le smartphone, diviser le code de l’application en plusieurs fichiers source, et ne pas afficher de publicités pendant les 4 heures suivant l’installation font partie des tactiques utilisées par ces développeurs pour installer leurs applications sur le Play Store », explique le porte-parole de BitDefender dans le rapport du 14 janvier.

Selon la liste fournie par BitDefender, voici les applications supprimées par Google :

1) Car Racing

2) 4K Wallpaper (BackGround 4K Full HD)

3) BackGrounds 4K HD

4) QR Code Reader & Barcode Scanner Pro

5) File Manager Pro – Manager SD Card Explorer

6) Clock LED

7) VMOWO City : Speed Racing 3D

8) Barcode Scanner

9) Screen Stream Mirroring

10) QR Code – Scan & Read a Barcode

11) Period Tracker – Cycle Ovulation Women’s

12) QR & Barcode Scan Reader

13) Wallpapers 4K, Backgrounds HD

14) Transfer Data Smart

15) Explorer File Manager

16) Today Wheather Radar

17) Mobnet.io : Big Fish Frenzy

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage