90 000 clients de MasterCard piratées et des données personnelles dérobées et publiées

Vers la fin du mois de mai, plus de 90 000 clients de l’institution financière ont vu leurs données personnelles publiées sur un site web.

Ces clients étaient tous de nationalité allemande et avait en particulier le fait d’être tous abonnés à un programme « Priceless Specials ».

Cet article peut aussi vous intéresser : 106 millions de victimes pour le piratage de Capital One

Les données personnelles qui ont été dérobés et ensuite publiées sont composées de noms et prénoms, de numéros de carte bancaire et adresses géographiques ou adresses mail et d’autres données individuelles. Ces informations étaient censées être en sécurité sur le site de l’institution bancaire. Conséquences immédiates MasterCard a dû fermer le site incriminé.

Le forfait auquel avaient souscrit les victimes de ce piratage était comme on l’a mentionné « Priceless Specials », qui permettait à ses détenteurs de bénéficier de certains bonus, de réductions ou encore d’autres services annexes. Après la fuite de données, il a été mis à nue certaines informations trop personnelles comme les identifiants personnels comme les noms et prénoms, identification de localisation ou encore des adresses mail faisaient courir trop grands risques aux clients visés de MasterCard. Certaines données ont été effacées comme l’a annoncé MasterCard et le site corrompu par ce piratage a été aussi mis hors ligne.

L’institution bancaire internationale a pris soin de contacter toutes les victimes et les a rassuré sur le règlement de cette affaire. Elle a informé qu’elle ne néglige aucun point de cette affaire et quel prend « très au sérieux la protection et la sécurité des données. ».

Par ailleurs il a été demandé à chaque victime de faire attention et d’être sur le qui-vive.

Les informations qui ont été dérobée ensuite publié pourraient faire œuvre d’usage malhonnête. Aussi l’information est passée et tout le monde est à l’écoute. Cependant, jusqu’à présent il se pourrait que les coupables de ces cyberattaques n’aient pas encore dévoilé leur véritable intention. En effet, aucune revendication n’a été exprimer, ni même, aucune preuve que ces données qu’ils ont été d’abord dérobés et ont servi à quelque chose. Par mesure de précaution, l’institution financière a préféré bloquer temporairement les cartes de victimes dont les données ont été piratées.

Pour le moment l’institution n’a pas encore dévoilé la véritable cause de cette fuite de données. Aussi on ne saurait dire si c’était un piratage sophistiqué d’ailleurs, ou une négligence, un manque de professionnalisme des employés du fournisseur financier. Néanmoins MasterCard prévois des sanctions, et affirme que la fraude s’il y a fraude sera sévèrement puni. Par ailleurs il ajoute que cette fuite de données n’a rien à voir avec son réseau de services financiers qu’il propose.

Par ailleurs il ne saurait douter que l’institution bancaire soit fortement touchée par une sanction à venir des autorités, car sa faute sera forcément engagée dans cette fuite qui relève totalement de sa responsabilité.

Cela rappelle fortement le cas de la banque Capital One aux États-Unis qui s’est vue infliger une amende record de 106 millions de dollars.

Pour l’heure les enquêtes suivent leur cours et on attend bientôt la réponse des autorités.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage