Qu’est-ce qu’un rootkit ?

Un rootkit est un logiciel malveillant que les pirates utilisent sur des serveurs Linux, Unix, Windows ou même sur les ordinateurs des personnels de leurs victimes.

Ce sont des programmes presque impossible à détecter une fois installé sur le terminal.

Cet article va aussi vous intéresser : Les logiciels malveillants qui mettent notre sécurité informatique en péril

L’utilité du Rootkit est de permettre à son concepteur ou son utilisateur d’avoir accès au un système informatique (système d’exploitation d’un pc ou un serveur) sans l’autorisation de l’administrateur, avec le pouvoir total de modifier, de détruire ou même colleter des données numériques. Il peut aussi permettre d’ajouter d’autres fichiers qui n’y étaient pas. Des fichiers texte ou encore d’autres logiciels malveillants tel que des cheveux de Troie, une porte dérobée ou un spyware classique.

Notons tout simplement que le Rootkit n’est pas forcément un logiciel malveillant, même si l’usage qu’on en fait aujourd’hui est beaucoup plus dans cette lancée. Le Rootkit peut aussi servir à un utilisateur standard ou un moteur de recherche à des fins de développement. Il sera utilisé dans des cas pour assurer le bon fonctionnement d’un système. Les logiciels de monitoring qui servent à gérer certaines applications ou certains serveurs, que sont les nanny programs se fondent sur des rootkits pour les actions.

Les rootkits malveillants seront eux utilisé dans un but purement criminel. Ils sont dans la majeure partie des cas installés par des pirates informatiques (hacker et cracker) qui se servent du terminal distant dès l’instant qu’il est online ou, un serveur de façon permanente. Il se servent du rootkit pour infecter l’appareil visé, en y installant d’autres programmes malveillants comme des enregistreurs de frappes ou des portes dérobées pour voler des informations à caractère personnel, des données bancaires etc.

L’installation du rootkit

Il faut respecter plusieurs étapes avant d’installer un rootkit sur un ordinateur. La méthode la plus courante est l’envoie en prélude d’un cheval de Troie qui se trouve cacher dans un fichier via email ou via l’installation d’un plug-in pour avoir accès à blanc totalité d’une page. Ensuite, le programme utile une faille de sécurité présente dans le serveur, soit en passant par un formulaire non protégé, soit par un passage créé par la base de données.

Ce protéger contre les rootkits

Pour vous protéger contre les rootkits, quoi de mieux qu’un bon antivirus que vous mettrez constamment à jour. Les installations régulières des patchs de sécurité pour aidera beaucoup. Car, il n’est pas rare que les constructeurs de système d’information découvrent eux même des failles continuellement, auxquelles ils conçoivent des sécurités.

Pour vous prémunir, le geste plus sûr et plus protecteur est de ne jamais ouvrir un fichier inconnu, ne jamais télécharger et installer des logiciels ou tout autre programme pneus provenant pas de la plateforme officielle du concepteur. Ne jamais autoriser l’installation de plug-in provenant d’un site non connu. Et enfin, n’utilisez jamais de base de données que vous ne maîtrisez pas. Gardez à l’esprit que chaque action, même un clic anodin peut installer un rootkit et rendre inefficace votre programme protecteur

Détecter un rootkit

Il existe des logiciels qui permettent aujourd’hui de de détecter des rootkits. Certains sont gratuits d’autres payant. Cependant il faut vous avouer qu’il y a des rootkits qu’aucun logiciel ne peut détecter. La seule manière de vous en débarrasser, c’est de refaire totalement votre système d’exploitation. Car c’est la seule manière. Donc soyez vigilant.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage