Archives pour l'étiquette mot de passe

La clé de sécurité, qu’est-ce-que c’est ?

Parmi les stratégies dévoilées et conseillées pour sécuriser son accès internet à ses comptes, l’idée des clés de sécurité est une nécessité.

Les clés de sécurité sont des composantes du système d’authentification à double facteur.

Cet article va aussi vous intéresser : Les astuces pour sécuriser sa connexion Internet

Dans certains systèmes informatiques, l’usage de l’authentification à double facteur nécessite deux étapes. D’abord une première validation au niveau de la plateforme en ligne, ensuite, vous devrez confirmer votre validation par un code qui vous sera envoyé par message ou e-mail.

Dès l’instant où vous avez opté pour ce type d’authentification sur votre plateforme, vous serez dans de configuration d’une clé de sécurité. Notez que la clé de sécurité est un outil qui joue les mêmes rôles que la clé de la porte.

En effet, une fois configuré, vous ne pourrez pas accéder à aucun de vos comptes ou application sans elle. La porte ne s’ouvrira pas. Après avoir entré vôtre identifiant de connexion, vous devrez utiliser votre clé de sécurité physique

Notons aussi que seuls quelques navigateurs fonctionnent avec les clés de sécurité, Google notamment. Si la clé de sécurité que vous avez est une clé U2F c’est à dire « Universal Second Factor », s’il est compatible, vous pourrez vous en servir pour accéder à Facebook depuis un terminal non reconnu.

Ajouter une clé de sécurité, comment s’y prendre

Pour configurer votre compte avec une clé de sécurité par authentification à double facteur, vous devez utiliser un appareil sous-système Android qui sera compatible NFC et le navigateur Google Chrome, la dernière version avec Google Authentificator Installer. De plus, la clé de sécurité doit être aussi compatible NFC. Une fois terminé, sélectionnez l’engrenage, allez au bas de la page puis cliquez sur « Paramètres et confidentialité » ensuite « Paramètres » et enfin sélectionnez « Sécurité et connexion ».

Rester toujours aussi de la page et cliquez sur « Utiliser l’authentification à deux facteurs » une fois cela fait, choisissez « Clés de sécurité » et « Ajouter une clé de sécurité.» Et continuez à suivre les instructions qui s’afficheront sur l’écran. Si l’ajout de votre clé de sécurité se passe comme prévu. Vous verrez le nom de votre clé s’affichera dans la partie clé de sécurité.

Utiliser votre clé de sécurité une fois configurée

Si vous optez pour le système d’authentification à double facteur accompagnée de l’usage d’une clé de sécurité, quand vous essayerez d’accéder à Facebook depuis Google Chrome, placez la clé juste derrière l’appareil que vous utilisez, surtout si vous vous servez d’un appareil non reconnu à l’usage habituel. En cas de défaillance, si votre clé ne fonctionne pas, assurez-vous de ne pas être déjà lieu par une autre configuration. Si vous avez déjà paramétré une application ou l’envoi de texto, cela pourrait s’expliquer. Si vous avez déjà configuré l’une de ces deux méthodes de sécurité, essayez de vider votre cache et d’effacer vos données temporaires.

Si vous l’avez déjà paramétré. Essayez de redémarrer votre téléphone portable ou votre terminal.

Si votre système d’exploitation est Linux, vous serez obligé de suivre cette étape de plus être en mesure votre clé.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Quels moyens pour reconnaitre le phishing (l’hameçonnage) ?

Parmi les nombreuses techniques de piratages, il en existe un qui attire l’attention par sa simplicité et son efficacité, le « Phishing » ou encore dans la sphère francophones on dit l’hameçonnage.

C’est une technique captatoire qui consiste à récupérer des données personnelles ou non personnelles par des courriers électroniques. Le pirate commence à diffuser des messages électronique en masse dans des boîtes de réception de ces internautes cible.

Cet article va aussi vous intéresser : Qu’est-ce que le phishing ?

Il faut signifier que une telle attaque se produit pratiquement tous les jours et sachez que aucun d’entre nous est à l’abri. Dans la majeure partie des cas, les adresses électroniques des victimes sont obtenues frauduleusement. Dès que vous ouvrez le courriel, vous serez invités à cliquer sur une adresse numéro dont vous ne verrez pas afficher URL.

Ce genre de lien vous conduira généralement à un formulaire sur une page web que vous semblerez connaître. Dans tous les cas la page vous sera familière. En réalité, vous serez dirigé vers un site dit miroir. Le but de cette manœuvre est de pousser l’internaute donner certains renseignements sur lui pour ensuite l’exploiter à son détriment.

Notons qu’il est très difficile de distinguer les mails Sûrs des mails pièges même si vous ne doutez pas que votre système fait le tri entre les mails sécurisés et mails douteux (spam).

Cette confusion du système s’explique par le fait que les pirates informatiques améliorent de plus en plus leurs techniques. En effet, on en arrive au stade duquel ces derniers refont parfaitement les éléments d’identification des services appâts, cela peut être les logos, les sites web ou encore la typographie. Par ce moyen, ils arrivent à usurper facilement le titre de vos services préférés ou habituellement utilisés tels que votre banque ou même votre fournisseur. Ils étendent souvent leurs manœuvres aux sites gouvernementaux, ou d’autres services publics tels que les hôpitaux et les écoles.

Dans la perspective ou vous tombez sur certaines anomalies sur votre service de messagerie ou un lien douteux, vous aimerez peut-être face à cette forme de piratage.

Les précautions à prendre pour vous protéger

 Vous devrez faire attention à tous les courriels que vous récupérez tous les liens sur lesquels l’on vous redirigera. Éviter les redirections non sollicitées et surtout, éviter de remplir n’importe qu’elle formulaire. Dans le cas échéant, donnez le minimum d’informations sur vous, si possible mentez.

Un autre Critère vous permettra de vous rendre compte de la supercherie. Il se fait souvent que vous n’ayez jamais contacter la structure qui vous écris. Non pas que dans tous les cas nous sommes en face du phishing, dans la majeure partie des cas oui.

De plus le message comporte beaucoup de fautes d’écriture. Au niveau de l’orthographe ou autres fautes grammaticales. Ou encore vous verrez certaines expressions venant d’une autre langue.

Et bien sûr ce message vous demandera certainement des données personnelles, assez personnelles même je dirai. Cela pour s’agir de vos identifiants de connexion classique tel que votre identifiant mail, votre mot de passe ou encore des données comme votre adresse etc.

Et la dernière précaution, sans nul doute la plus importante, ne vérifier jamais votre identification lors d’une session quand un site dont vous ne maîtrisez pas, ou un service inconnu vous le demande. Surtout si aucune raison vraiment particulière n’explique cette vérification. Car c’est une stratégie qui a piégé plus d’un. Les pirates vous inciteront à rentrer vos données de connexion pour ensuite vos les dérobés.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Les astuces pour sécuriser sa connexion Internet

Dans notre article de ce jour, nous vous donnerons des astuces pour vous permettre de rendre sûr vôtre accès à internet.

Il existe différentes solutions que nous vous citerons :

Pirater une clé WiFi

Pour tester sa clé WiFi ou si vous ne vous en souvenez plus, vous pouvez télécharger PASS WIFI. Cette application permet de pirater n’importe quel mot de passe le plus rapidement possible en se connectant sur l’accès protéger des mots de passe du router.

Pour télécharger PASS WIFI et commencer à pirater les mot de passe WiFi de vos voisins, cliquez ici https://www.passwordrevelator.net/fr/passwifi.php

Utiliser les VPN

Le sigle VPN signifie « Virtual Private Network ». L’utilisation du VPN consiste à passer par un réseau privé qui vous assurera une connexion sécurisée. L’objectif d’un VPN est de faire en sorte que vous passiez inaperçu sur internet. L’anonymat en d’autres termes car vous surferez avec une adresse IP différentes de la vraie.

Pour ce faire, choisissez logiciel de VPN il y en a qui sont gratuit d’autres payant. Ensuite aurez le choix d’un pays à partir duquel vous vous connecterez. De la sorte, votre terminal passera par les serveurs du pays que vous sélectionnerai et vous allez apparaitre localisé autre lieu que chez vous.

En pratique, usage de VPN présente pas mal d’avantage. En plus de naviguer de façon invisible, vois pourrez avoir accès à des sites qui en temps normal ne vous serait accessible. Une utilisation du VPN agira pour vous comme une protection de votre accès à internet et vous sécurisera contre certaines attaques informatiques. C’est l’une des meilleures solutions pour rendre sûre son accès à internet.

Installer des Antivirus sur vos terminaux

Un bon antivirus vous permettra de sécuriser non seulement votre terminal, mais aussi votre accès internet contre toute attaque. Les failles sont courantes dans les systèmes, les programmes de protection permettent de palier à ce problème. Mais faites attention au choix de votre antivirus. Sinon lui pourrait être un problème pour vous.

Changer régulièrement vos identifiants de connexion

Quand vous paramétrez votre terminal ou votre réseau WiFi, il y a certaines mesures que vous ne devrez pas négliger. En principe la société qui vous fournis votre accès à internet vous offrira un accès en tout mesure sécurisé soit par une clef de sécurité WPA OU WEP Si vous avez le choix, optez pour la seconde qui est plus sécurisé et plus difficile à pirater. Cependant, aucun système n’est infaillible. Donc ne l’oubliez pas

 De ce fait, ayez l’habitude de changer aussi souvent que possible la clef de sécurité choisie. De plus penser à utiliser une clé difficile avec plusieurs caractères. Par ailleurs, il est conseillé de changer aussi le nom de votre WiFi pour rendre plus difficile tout accès frauduleux à votre terminal.

Utiliser les logiciels de contrôle parental

Si vous pensez à trouver un moyen pour sécuriser votre accès internet, dans le but de limiter la connexion de différents contenus à vos enfants, vous pourrez vous servir de logiciel de contrôle parental.

Ces applications vous aiderez à protéger votre réseau internet qu’il soit ADSL ou WiFi. Elles limiteront son accès à des sites ou à des services en planifiant des périodes horaires pour permettre utilisations pour vos enfants. C’est une solution assez efficace que simple fait de modifier le mot de passe, car certains de vos enfants assez malin sauront très aisément découvrir le nouveau mot de passe en fouillant dans les paramètres !

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

BitDefender découvre une faille de sécurité sur les microprocesseurs d’Intel

L’article d’aujourd’hui fera encore références à la découverte d’une faille de système.

La société de cybersécurité BitDefender, reconnue pour l’efficacité de ses programmes de défenses et de protections informatiques a signalé cette semaine, le mercredi en particulier une faille qu’elle a jugé de « majeure ».

Cet article va aussi vous intéresser : Les meilleurs logiciels antivirus en 2019

Cette découverte a eu lieu sur les plus récents outils du géant de la composante informatique, Intel. Les microprocesseurs de la firme américaine sont effectivement touchés, selon BitDefender d’une vulnérabilité qui mettrait en mal la sécurité des appareils destinataire. La portée de cette se limiterait apparemment aux terminaux fonctionnant sous le système d’exploitation de Microsoft, c’est bien sûr Windows.

La faille concernant les microprocesseurs concerne principalement une fonctionnalité qui a pour particularité d’accroître le rendement des microprocesseurs, leur réactivité singulièrement, ce qui lui permet d’anticiper les instructions des usagers. Ces opérations ne se font pas sans traces dont peuvent être récupérés et utiliser par des personnes qui ont accès à l’ordinateur et qui sauront s’en servir. Très généralement à des desseins malveillants.

Des pirates informatiques pourraient aisément déchiffrer les informations qui se stockeront dans la mémoire du noyau du système. Donc cela peut concerner des identifiants de connexion ou des données bancaires. Comme l’explique un des vice-présidents de BitDefender, Gavin Hill : « Des criminels seraient en mesure de découvrir les informations cruciales les mieux protégées des entreprises et des particuliers, mais aussi de mener à bien des opérations de vol, de chantage, de sabotage et d’espionnage ».

À en croire les experts de de BitDefender, des hackers ont pu, durant le temps la faille courait, profiter pour en tirer un maximum d’avantage, comme voler des données confidentielles contenus dans les terminaux touchés. Pire, tous les microprocesseurs produits par Intel depuis 2012 seraient aussi concernés par cette faille selon les affirmations d’un directeur de recherche de la firme de sécurité informatique, Bogdan botezatu.

Dans un document publié par la firme Red hat, Les microprocesseur d’Intel ne seraient pas les seuls touchés par cette faille. Apparemment, ceux produit par la firme AMD seraient aussi affectés. Rappelons simplement que ce n’est pas la première fois que l’on découvre une faille sur des microprocesseurs. En effet les outils des fabricants tels qu’AMD et AMR ont été aussi au cœur de failles de sécurité en 2018 dénommé spectre et Meltdown.

De son côté AMD à signifier dans une déclaration officielle qu’elle était bien informé des découvertes de la société BitDefender mais que à son avis, cela ne concernait pas leurs microprocesseurs selon ce que nous rapporte le magazine Forbes sur son site.

La société de sécurité informatique souligne avoir détecté la faille des microprocesseurs et que depuis ce temps, elle collaborait avec la société Intel pour corriger cette défaillance. Selon cette déclaration, depuis juillet, les correctifs à la faille ont commencé à être déployés dans les terminaux Windows via les dernières mises à jour.

En conséquence, Windows exhorte tous ses usagers disposant d’un terminal fonctionnant avec une puce Intel ou AMD de se hâter à mettre à jours leurs appareils. La mise à jour est disponible.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



4 étapes pour sécuriser son compte GMail du piratage

Aujourd’hui, la sécurité de votre compte GMail est essentielle.

Les plateformes numériques dont nous nous en servons, les applications ou autres service nous exigent presque toujours notre adresse mail. De ce fait, une grande partie de nos données y sont rattachés. Dans une perspective ou nous seront piratés par des hackers malveillants, imaginez la catastrophe.

Cet article peut aussi vous intéresser : 3 astuces faciles pour sécuriser son Facebook

Pirater un compte GMail :

Il est possible de pirater un compte GMail facilement grâce au logiciel PASS BREAKER.

A partir d’une adresse email, ce logiciel va hacker la base de données contenant le mot de passe GMail et vous l’afficher sur votre écran. Même s’il est protégé par la double authentification, PASS BREAKER a la capacité de pirater le compte.

Vous pouvez télécharger PASS BREAKER depuis ce lien : https://www.passwordrevelator.net/fr/passbreaker.php

Dans notre article de ce jour, nous allons vous donner des conseils assez pratiques pour vous aider à préserver la sécurité de votre adresse GMail.

Vous avez quatre (4) points que nous aborderons avec vous et qui vous décriront comment assurer la sécurité de votre compte.

1. Vous devez réduire le nombre de services en ligne qui pourront accéder à vos données personnelles.

Comme nous l’avons souligné plus haut, plusieurs services requièrent couramment l’accès où le référencement à votre compte GMail. À chaque inscription en ligne, soyez sûr qu’on vous demandera vous adresse.

En principe ce n’est pas un problème en soit car entre autre, c’est un système d’inscription qui présente plus de fiabilité et assure plus de protection.

Cependant. Si vous utilisez de moins en moins un service en ligne, et que ce service est rattaché à votre compte, il est conseillé de lui supprimer son accès à vos informations personnelles. De plus, n’accepter pas n’importe que services accéder à votre compte. Surtout si vous ignorez la provenance ou vous en douter. Les applications espionnes sont légions sur le web.

2. Changez aussi souvent que possible votre de mot de passe.

L’identifiant de connexion le plus important donc par ricochet le plus dangereux est votre mot de passe. On dira que c’est la clé de votre compte Google et donc et de tous vos données personnelles Google. Il est conseillé de le changer le plus régulièrement possible. Par ailleurs, vous savez très bien que c’est une information qui ne doit pas être facile d’accès…ni par vos proches ni par les Inconnus. Vous devrez apprendre à créer des mots de passes complexe et peu commun. Pour finir, au risque de se répéter, vous ne devez jamais donner votre mot de passe à qui que ce soit. Si vous êtes dans une situation qui oblige à le faire, changez le aussi rapidement ensuite.

3. Opter toujours pour l’authentification à double facteur.

La validation en deux (2) étapes ou encore l’authentification à double facteur est une barrière de protection de plus pour. L’Authentification à double facteur est singulièrement judicieuse si souvent vous êtes amené à consulter vos mails depuis un endroit public. Le fonctionnement de ce système de sécurité se déroule en deux (2) étapes ; Au moment de vous connecter sur votre compte Google via un nouveau terminal, autre que celui que vous aviez l’habitude d’utiliser, ils vous sera exigé un code sécurité que vous recevrez par SMS sur votre mobile. De la sorte, personne d’autre autre que vous ne pourra accéder à votre compte. Vous pouvez aussi faire remarquer à Google que vous utilisez régulièrement aussi le terminal concerné et le système vous facilitera la tâche.

4. Assurez-vous que votre compte GMail n’est pas ouvert sur d’autres terminaux.

Pour effectuer cette vérification, il vous suffit de vous rendre juste bas de votre page ouverte de la boîte de réception.

Ensuite vous devez cliquer sur « Détails » en juste en bas de « Dernière activité sur le compte ». Vous verrez apparaître une fenêtre, qui vois décrira l’ensemble de l’activité du compte et vous pourrez identifier, s’il y en a, la présence anormale de toute activité. Soyez vigilent à ce niveau prenez le temps de regarder. Dans la mesure où d’autres sessions son ouverte sur votre compte Google cliquez sur « Se déconnecter de toutes les autres sessions web » se trouvant  en haut de la fenêtre sus-indiquée. Vous serez totalement déconnecter de toutes les sessions.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage