Contrer les menaces pesant sur le télétravail en utilisant la sécurité depuis le cœur d’Internet

La pandémie du Covid-19 a entraîné plusieurs conséquences sur le plan informatique.

Dans un certain sens, l’explosion du télétravail comme standard professionnel a été beaucoup plus important pour la sécurité informatique par exemple. En effet afin d’assurer la mobilité de leurs employés, les organisations ont dû prendre certaines dispositions pour lesquelles elles n’étaient pas préparées à la base. « Pour les services informatiques, la généralisation du télétravail veut dire offrir aux employés un support technique de base, vérifier qu’ils disposent des équipements adéquats, mettre en place une assistance à distance, et optimiser la livraison des applications cloud qu’ils utilisent. » explique Philippe ELIE Directeur régional, Europe du Sud Chez Infoblox.

Cet article va aussi vous intéresser : Les dangers du télétravail face à l’ingénierie sociale

Ce transfert de compétences vers le télétravail a mis à rude épreuve la performance des réseaux et des systèmes informatiques. Et cela s’explique par le fait que les infrastructures des organisations n’ont pas été conçu à l’origine pour une grande masse de connexion depuis l’extérieur, sans que cela m’a fait une quelconque manière, la sécurité des systèmes. Car en effet, dans les bureaux, les employés se connecte généralement dans un contexte sécuritaire bien défini et respectant des protocoles déjà préétabli.

« Dans des bureaux traditionnels, les employés travaillent à l’intérieur des périmètres de sécurité fournis par leur entreprise. Lorsqu’ils travaillent de chez eux toutefois, ses défenses traditionnelles disparaissent. Dans un contexte où les connexions à distance deviennent la norme, il est nécessaire pour les organisations d’évaluer leurs conséquences en matière de sécurité et de contrôle pour éviter que des cybers criminels ne profitent de la généralisation du télétravail. » précise Philippe ELIE.

Suite à une évaluation réalisée par Infoblox, il a été retenu que :

– 89% des professionnels interrogés sur la question ont affirmé que la pandémie à coronavirus à d’une quelconque manières affectée la performance de leur organisation en terme de sécurité.

– la sécurité les réseaux utilisés par les employés du fait du travail à distance représente le principal sujet d’inquiétude pour 58 % des professionnels. 45 % d’entre eux estiment comme une inquiétude majeure l’augmentation du nombre des attaques informatiques basées sur les rançongiciels.

La peur des attaques de phishing concerne 41 % d’entre eux :

– 38 % des professionnels s’inquiète du maintien de la conformité des systèmes éloigné

– 41 % s’inquiète de la sécurité lors de configuration des systèmes distant.

Comme on le sait, une certaine augmentation de connexion à distance aux réseaux informatiques des entreprises et de nature à causer l’utilisation d’équipements non répertorié, c’est qui peut se révéler à long terme problématique. La conséquence immédiate est l’engendrement des menaces informatiques de type ‹ shadow IT ». Ce qui va causer une augmentation non négligeable d’attaque informatique.

On part ailleurs, les réseaux personnels utilisés souvent par les employés dans le cadre du télétravail ne sont pas suffisamment équipés pour lutter contre certaines menaces informatiques, sans oublier certaines mauvaises pratiques concernant les hygiènes numériques de dernier.

Pour se protéger, les entreprises essaient tant bien que mal de se rabattre sur certaines solutions. « Malheureusement, les entreprises installent en catastrophe de nombreuses solutions miracles telles que des liens VPN afin de soulager la pression sur les réseaux et les équipes informatiques. Ces solutions miracles devraient être évitées car elles laissent les utilisateurs vulnérables aux attaques. Heureusement, le cabinet IDC indique que des attaques de ce type vont conduire 95% des décisionnaires informatiques à déployer une solution SD-WAN au cours des deux prochaines années. Les organisations qui déploient un SD-WAN cherchent fondamentalement à simplifier et à ajouter de l’agilité dans leurs réseaux distants. Bien qu’un SD-WAN seul soit déjà très utile, une plate-forme DDI gérée dans le cloud le complète puissamment en étendant simplicité et protection à la périphérie de l’entreprise et en créant une base solide à la fois pour l’infrastructure réseau et de sécurité. ».

Dans un contexte où les professionnels de l’informatique ont été surexploitée littéralement durant la période de confinement, Il est temps de penser à trouver d’autres moyens pour améliorer la sécurité des systèmes d’information et de réseau informatique des organisations. L’heure n’est plus à l’usage des solutions de sécurité qui n’ont pas vocation à durer. Il faut quelque chose de stable et de plus efficace qui ne soit soumis à aucune pression. C’est pour cette raison que les spécialistes on recommande l’utilisation des efforts structure se situe au cœur même du réseau Internet, telle que le DDI.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage