Facebook finira-t-il l’année avec une nouvelle fuite de données ?

On se pose la question de savoir si ce sera une manière pour le géant américain de finir l’année en beauté, pour ironiser bien sûr.

Actuellement l’on n’est pas totalement sûr, mais il y a bel et bien une suspicion de fuite de données liée à Facebook.

Cet article va aussi vous intéresser : Facebook et Google, une « menace » pour les droits humains ?

Le groupe américain qui a sa tête Mark Zuckerberg a initié une enquête interne dans le but de déterminer si la fuite est avérée. Cela est dû à un rapport qui fait état de l’exposition d’une base de données comportant les données reliées à plus de 267 millions d’utilisateurs du réseau social.

Selon les dires du porte-parole du groupe américain, il sera question de « données obtenues avant les changements apportés au cours des dernières années pour mieux protéger les informations des personnes. ». En effet, il semblerait que la base de données concernée ici était exposé en libre accès, sur un serveur Elasticsearch. Le pire dans tout cela c’est qu’elle est disponible sur un forum dédié au piratage informatique en téléchargement libre. C’est un chercheur en sécurité informatique du nom de Bob Diachenko qui a fait la découverte de l’exposition. L’information fut donnée à travers un billet de blog publié par ce dernier en collaboration avec la firme Comparitech. Pour le chercheur cybersécurité : « les données seraient sans doute le fruit d’une opération illégale de scraping (extraction automatisée de données depuis des pages publiques) ou un abus d’une API de Facebook par un groupe vietnamien. ». Par ailleurs, si la question ici sont principalement issues d’utilisateurs américains.

Parmi toutes ces données, on peut compter des numéros de téléphone, des identifiants de connexion appartement à environ 267 millions d’utilisateurs du réseau Facebook. Pourtant, on se rappelle que Facebook avait pris des mesures de restriction empêchant n’importe qui d’accéder aux numéros de téléphone des utilisateurs l’année dernière.

Selon la firme Comparitech, ces informations ont été à la portée de tout le monde durant plus de 2 semaines sur un serveur non protégé elasticSearch. Ce n’est qu’après ce temps écoulé que l’accès a été enfin supprimé. Cela risque d’être encore un coup dur pour le géant américain qui doit encore supporter les affres d’une fuite des données, et ce malgré la volonté celle ci de vouloir faire oublier les autres scandales qui ont entaché son image durant ces 5 dernières années.

Pour le moment on peut dire que les données qui ont été mises en circulation ont été récupéré en masse par plusieurs groupes de planètes informatique, qui sûrement prépareront leur campagne de phishing.

Pour le moment l’hypothèse de la fuite n’est pas encore avérée ou encore acceptée par Facebook. On se demande alors quelle sera la réaction des autorités en charge de la surveillance des données personnelles. S’il est avéré que la fuite a eu lieu avant la mise en place les mesures de restriction développées par Facebook depuis l’année dernière. Le réseau social pourra peut-être souffler un peu. On ne sait pas encore quand est-ce que les résultats de l’enquête seront communiqués.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage