Utiliser un WiFi public en toute sécurité, comment faire ?

C’est le réseau le plus facile à trouver aujourd’hui.

Presque partout nous avons accès à des réseaux WiFi ouvert au grand public. Et cela permet facilement aux utilisateurs des services du web de se connecter et consulter les différentes plateformes en ligne. Si se connecter à un Wi-Fi public est souvent pratique, il n’en demeure pas moins que cela ne se fait jamais sans risque. En effet, l’on s’expose à toute forme de piratage informatique, de violation de données personnelles etc… alors nous allons vous donner quelques astuces qui vous permettront de vous connecter sans trop risquer de vous exposer.

1 – Choisir un bon réseau

Ce n’est pas parce qu’un réseau Wi-Fi est ouvert à tout le monde qu’il faut forcément s’y connecter. En effet dans une partie des cas, ce sont des leurres. Lors d’une étude menée par la société de cybersécurité en juillet 2017, Symantec a dévoilé que 87 % des Français n’hésitaient pas à mettre en danger leurs informations personnelles lorsqu’ils se connectent à un WiFi public sans même connaître le fournisseur. C’est pourquoi il est en recommandé avant de se connecter à un réseau WiFi public de demander certaines informations relatives au réseau Wi-Fi ou sur le hotspot. Tout simplement, parce qu’il est possible pour les pirates informatiques d’improviser des points d’accès WiFi qui leurs permettront de s’infiltrer dans les terminaux des personnes imprudentes. Donc avant de vous connecter à un réseau public assurez-vous d’avoir toutes les informations sur ce réseau. De plus, si vous avez l’intention de réaliser une action qui vous poussera à utiliser des informations de nature financière telle que des données bancaires, il faudrait vous assurer dans la barre de lien, que le petit cadenas apparaisse bel et bien et que le lien du site internet soit précédé de la syntaxe HTTPS. Si vous doutez. Éviter de fournir les informations personnelles. Attendez de vous connecter sur votre réseau mobile.

2 – Se servir d’un VPN

L’usage d’un VPN est quelque chose d’important de nos jours. Il vous permet de ne pas surfer sur un réseau non sécurisé ou encore sur un réseau commun. Ce qu’ils annoncent au moins l’avantage de rendre quasi anonymes vos références d’identification. Mais il permet aussi de créer une certaine barrière empêchant des intrus d’intercepter vos communications et vos données personnelles. De la sorte, vos informations de navigation ainsi que l’ensemble des données que vous fournirez ou générerez ne pourront pas être connectés par n’importe qui voir par personne. S’il existe des vpn gratuit, mieux vaut utiliser ceux qui exigent un abonnement car les réseaux privés virtuels gratuits utilisent le plus souvent les données des utilisateurs à des fins commerciales.

3 – Toujours désactiver le WiFi

Lorsque vous êtes hors de votre environnement habituel tel que le domicile ou encore le bureau, vous devez vous assurer que le Wi-Fi de votre terminal est coupé. Surtout, il faudra vous débarrasser de la connexion automatique, qui dans une très grande partie des smartphones ou encore des ordinateurs est activé par défaut, ce qui pousse votre terminal à se connecter à n’importe quel réseau WiFi dès l’instant qu’il le détecte. Ce qui risque de vous exposer grandement. Car si par malheur vous vous connectez à un wifi factice préparé par un cybercriminel, il pourra alors avoir accès à vos données quand bien même que vous n’êtes pas activement connectés.

4 – S’assurer d’avoir toutes ces applications à jour

Si dans certains cas, la mise à jour se fait de façon automatique, il en demeure pas moins que dans certains programmes informatiques, il faudrait actionner soi-même. De ce fait, vous devez toujours vous assurer que vos applications ont eu les derniers correctifs de sécurité ou les dernières mises à jour, en particulier au niveau de votre système d’exploitation. Et si vous décidez de lancer un téléchargement, prenez soin de vérifier que l’application utilisée est fiable.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage