Les questions à se poser pour sécuriser votre WordPress

WordPress est un outil de gestion de site web très prisé par les webmasters.

24 % des sites internet du monde entier utilise WordPress et 80 % des créateur de site internet l’utilise dans la gestion des contenus de leur site. En clair, c’est un outil qui est très utilisé voir le plus utilisé dans son domaine. Et c’est cette popularité qu’il doit être constamment protéger. En effet, sa célébrité attire vers lui les cybercriminels qui voient en lui un espace activité. Alors posez-vous 3 questions pour entamer son processus de sécurisation. Si vous voulez 3 importants questions pour vous rassurer si vous avez déjà un système établi.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment garder vôtre site WordPress en sécurité ?

La première question est « quand faut-il le sécuriser votre WordPress ? ». La réponse à une telle question est évidente bien sûr. Vu que WordPress est l’outil les plus utilisé au monde dans ce domaine, il est clair que c’est dès le début qu’il faut procéder à un enseignement de protocole pour assurer la sécurité de votre site WordPress. Et si vous ne l’avez pas encore fait, vous devez le faire le plus tôt possible voir maintenant.

La seconde question est « par où l’on procède ? » vous devez savoir sur quelle plateforme vous devrez apporter quelques modifications. Généralement, on peut le faire en passant par le menu réglage de WordPress. À partir de là, il sera assez simple de modifier les réglages et d’y apporter quelques spécificités, compléter l’ensemble par des logiciels plug-ins où peut-être activer les modules SSL du CMS.

La troisième question va porter sur le pourquoi est-il si important de procéder à une procédure de sécurisation de son site WordPress. Encore là, la réponse est assez simple et vous le savez sûrement. La principale raison est le piratage informatique. WordPress attire par sa popularité informatique et cela se comprend par sa popularité. Et vous devez prendre cela en compte. Le piratage informatique des sites web n’arrive pas seulement aux autres. Et lorsque le site est affilié à une entreprise cela est encore plus probable qu’il soit attaqué. Par ailleurs il faudrait savoir que réparer les dommages causés par un piratage informatique est plus coûteux que mettre en place un système de protection fiable et efficace. et cela se présente comme très important quand on sait que la majorité des sites WordPress ne sont pas véritablement sécurisé. En effet, selon la firme WP Security, dans l’un de leur rapport en 2014, 70 % des sites web WordPress manquent cruellement de protection. Et en 2019 c’est 41 % des sites WordPress qui a été piratée pour des problèmes de sécurité encore, à cause d’une vulnérabilité présente dans la plateforme d’hébergement : « En tant qu’hébergeur web focalisé sur l’infogérance : la performance et la sécurité, nous sommes bien placés pour constater la quantité d’attaques qui augmente constamment. Nous avons déjà en place plusieurs systèmes permettant de lutter contre plusieurs types d’attaques. » notait WordPress. Par ailleurs il fallait révéler que 20% des sites ont été piraté à cause des problèmes provenant du thème WordPress. Et 22 % à cause de plugins vulnérables et 8% à cause de faibles mots de passe. De plus, les éditeurs de site web ou gestionnaires de site sont tous sensés craindre ce genre de vulnérabilité que sont :

– Les portes dérobées (backdoors) : lorsque les pirates arrivent à contourner l’ensemble des cryptages de certains espaces de connexion de l’hébergeur WordPress. Ils peuvent alors accéder directement au serveur et l’endommager. Ce qui compromet alors d’autres sites internet affiliés au serveur. C’est pour cette raison qu’on vous recommande généralement d’avoir un compte cPanel indépendant pour différents sites que vous gérez. En outre, les portes dérobées sont les attaques les plus décomptées visant les sites WordPress à ce jour.

– Pharma Hack : c’est une méthode qui va consister pour le pirate informatique à injecter un code malveillant dans certaines versions obsolètes (c’est-à-dire non mise à jour ou dépassée) de site internet ou des extensions WordPress. Le but est de diriger les utilisateurs vers des publicités, généralement pour des produits illégaux ou un truc de ce genre. Ce qui fait que les moteurs de recherche ont tendance à bloquer ce genre de site internet infectés. Pour se protéger ou encore se débarrasser de ce genre de problème, il faudrait passer par un moyen de nettoyage très approfondie qui demande beaucoup de travail et beaucoup de temps. Mais, il est très facile de s’en prémunir. Il suffit simplement de mettre à jour son WordPress et autres programmes informatiques tel que le plugins ou thèmes affiliés.

–  Les attaques privilégiant les coups de force brute. « Par des scripts automatisés, les tentatives de connexion par Bruteforce exploitent en bloc une liste de mots de passe faibles pour ainsi tenter d’accéder à votre page WordPress. » explique WordPress. Avec la procédure d’authentification à double facteur et le changement des noms d’utilisateurs permettent déjà d’assurer une bonne protection contre ce genre de cyberattaque. Cependant il est regrettable de constater que la majorité des utilisateurs ne respectent pas ce genre de mesures de protection. Alors que cette méthode de causer d’énormes dégâts à votre site web.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage